Rôles et responsabilités

La protection des sources d’eau potable dans la zone de protection des sources de la région de la rivière Mattagami nécessite l’apport des parties intéressées du bassin hydrologique afin de créer et de mettre en œuvre un plan de protection des sources qui fonctionnera de façon efficace dans notre région. Il y a bon nombre de partenaires et organismes qui prennent part à l’initiative de protection des sources d’eau potable. Vous trouverez, ci-dessous, un bref résumé des rôles et responsabilités de chaque intervenant clé.

L’Office de protection des sources de la région de la rivière Mattagami

L’Office de protection des sources de la région de la rivière Mattagami aura la même structure que le conseil d’administration de l’Office de protection de la nature de la région de la rivière Mattagami, qui se compose de membres nommés par le conseil municipal. La zone de protection des sources de la région de la rivière Mattagami est l’une de huit (8) zones de protection des sources autonomes. L’Office de protection des sources établira le comité de protection des sources pour la région et il fournira son soutien au comité pendant l’élaboration du cadre de référence, du rapport d’évaluation et du plan de protection des sources.

La Cité de Timmins

La Cité de Timmins aura un grand rôle à jouer dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de protection des sources dans toutes les zones qui relèvent de la compétence municipale. Les municipalités sont déjà responsables de la distribution de l’eau potable municipale et de l’aménagement du territoire, et la planification de la protection des sources misera sur le travail qui se fait déjà.

Les municipalités élaboreront et mettront en œuvre des politiques visant à réduire le risque que posent des activités dans les zones qui relèvent de leur compétence. Cela pourrait inclure le fait d’exiger des propriétaires fonciers de prendre des mesures quant à d’importantes menaces pour l’eau potable située dans leurs zones de protection des têtes de puits et de prises d’eau de surface.

La Cité de Timmins nommera trois (3) membres, soit le tiers (1/3) des représentants qui siégeront au comité de protection des sources de la région de la rivière Mattagami. La municipalité participera aussi à la rédaction du rapport d’évaluation et du plan de protection des sources.

Le Comité de protection des sources de la région de la rivière Mattagami

Le Comité rédigera le cadre de référence, le rapport d’évaluation et le plan de protection des sources. Il y aura une forte représentation municipale au sein du comité qui comptera aussi des représentants du monde industriel, des propriétaires de chalet, du tourisme et d’un éventail d’autres parties intéressées dans le bassin hydrologique. Par l’entremise du comité de protection des sources, la Cité de Timmins travaillera à déterminer, à évaluer et à aborder les risques pour l’eau potable dans leurs zones de protection des têtes de puits et de prises d’eau de surface.

Les propriétaires fonciers, le monde industriel, les groupes communautaires et le public

Il est important que les habitants prennent part à la planification locale de la protection des sources et qu’ils aident à trouver des solutions pratiques et praticables. La mobilisation de la collectivité locale dans le cadre de la planification de la protection des sources créera des partenariats pour protéger les intérêts communs. On encouragera quiconque participe à une activité qui constitue une menace ou qui peut être touchée par le plan de protection des sources à participer tôt à la démarche. Cette personne pourrait siéger à titre de représentant au sein du comité de protection des sources de la région de la rivière Mattagami ou de groupes de travail.

Une plus vaste consultation publique dans l’ensemble du bassin hydrologique à trois étapes clés – pendant la rédaction du cadre de référence, du rapport d’évaluation et du plan de protection des sources – donnera l’occasion à tous de donner leur avis.

Ministère de l’Environnement de l’Ontario (MEO)

À titre d’organisme principal responsable de la Loi sur l’eau saine, le MOE est responsable de la rédaction des lois et des politiques, du financement de la planification de la protection des sources d’eau potable à l’échelon local et de l’approbation des rapports techniques sur la protection des sources d’eau potable et des plans présentés par le comité de protection des sources de la région de la rivière Mattagami.

Conservation Ontario

Conservation Ontario (CO) représente les 36 offices de protection de la nature de l’Ontario. Les recommandations du juge O’Connor en matière de protection des sources ont précisé qu’il faudrait élaborer les plans en se fondant sur les bassins hydrologiques. À titre d’organismes de bassin hydrologique ayant une approche scientifique, les offices de protection de la nature convenaient naturellement à la coordination de la recherche et de la mise au point de leur plan de protection des sources d’eau potable local. CO aide les offices de protection de la nature à coordonner l’initiative de protection des sources d’eau potable dans l’ensemble de la province afin de maximiser les ressources et les connaissances communes.

Ministère des Richesses naturelles (MRN)

Le MRN fait part de ses connaissances et de ses ressources cartographiques à l’équipe de protection des sources d’eau potable.